Les opportunités et défis de la foresterie en Afrique au cœur d’une célébration de l’AFF au Kenya

Image Description
Energie
Le Forum Forestier Africain a, depuis sa création, développé des politiques pour soutenir la gestion durable des forêts.

Le Forum Forestier Africain (AFF) a commémoré une décennie de ses activités sur la foresterie africaine. A cette occasion, l’institution organise en collaboration avec le Service des forêts du Kenya (KFS) et l'Institut de recherche forestière du Kenya (KEFRI), une célébration qui aura lieu à Nairobi, au Kenya. Célébration au cours de laquelle seront lancés huit recueils de formations sur divers aspects du changement climatique en foresterie et un livre intitulé "L'état de la foresterie en Afrique: opportunités et défis".

Le 22 mai, une célébration, comprenant le lancement de huit recueils de formations sur divers aspects du changement climatique en foresterie et d’un livre intitulé "L'état de la foresterie en Afrique: opportunités et défis" aura lieu à Nairobi, au Kenya. Elle est organisée en collaboration avec le Service des forêts du Kenya (KFS) et l'Institut de recherche forestière du Kenya (KEFRI).

L’AFF qui est porteur de cette initiative a, depuis sa création, constitué un pont entre la science et la culture. Il a développé des connaissances et des bonnes politiques pour soutenir la gestion durable des forêts,  travaillant efficacement dans un cadre de gestion des sciences et des politiques. Ce qui lui confère un résultat positif et une augmentation de ses membres.

Pour contribuer à la stabilité de l’environnement, il s’appuie sur l’expertise distincte et l’avantage comparatif de son caractère pour inciter r les organisations et les personnes à prendre des mesures susceptibles de mieux situer la foresterie sur la voie du développement durable des nations africaines.




L’institution et ses partenaires ont travaillé sur plusieurs fronts importants au cours des dix dernières années pour modifier les perceptions, les priorités, les valeurs, les capacités et les compétences nécessaires pour influer ultérieurement sur les décisions et pratiques en matière de foresterie.

Les conclusions qui y ont été tirées ont fait l’objet de discussion et de révision au cours des réunions, des activités de plaidoyer, des partenariats et des activités de collaboration, le courtage de connaissances, la facilitation du développement des capacités et des compétences, des activités de recherche et développement.

L’objectif était de lancer un processus par lequel les communautés locales seront perçues et traitées comme des parties prenantes essentielles (participants et bénéficiaires), tandis que des stratégies visant à exploiter le potentiel des ressources forestières et arboricoles pour soutenir les moyens de subsistance aujourd’hui, dont certaines utilisent ces interventions, sont communiquées: autant d’attention que la gestion durable et l’utilisation rationnelle de ces ressources au profit des générations futures.

Vu dans ce contexte, le Forum Forestier Africain fournit une plate-forme qui facilite le changement dans le secteur forestier. C’est ce caractère particulier qui donne à l’institution la capacité de s’adapter continuellement à l’environnement qui affecte les forêts, les arbres et leurs rôles, les personnes qui dépendent de ces ressources et les acteurs du secteur forestier.

«Nous avons commencé ce voyage le 6 décembre 2007, lorsque l’AFF a été enregistré en tant qu'ONG à but non lucratif à Nairobi-Kenya, bénéficiant d’une subvention de l'Agence suédoise de coopération pour le développement international (Sida) en 2008. Elle lui a notamment permis de créer l'AFF comme plate-forme pouvant aider les parties prenantes forestières africaines à débattre et à mobiliser des ressources pour améliorer la gestion et l'utilisation de leurs ressources forestières et arboricoles.

Une deuxième subvention de l'Agence suisse de coopération au développement (DDC) a renforcé l'AFF en tant qu'institution progressivement reconnue et respectée comme un autre acteur clé sur la scène forestière africaine », a déclaré le Prof. Godwin Kowero, secrétaire exécutif du Forum Forestier Africain(AFF).

Le but de l'AFF est de fournir une plate-forme de partage d'informations et d'expertise et de créer un environnement propice à une analyse, à un plaidoyer et à des conseils indépendants et objectifs sur des questions politiques et techniques pertinentes relatives à la réalisation d'une gestion, d'une utilisation et d'une conservation durables des ressources forestières en Afrique dans le cadre des efforts de réduction de la pauvreté, de promotion du développement économique et social et de protection de l'environnement.

Article écrit par Gabrielle Nina Mitch

AfricaWeb is an independent journalism company dedicated to in-depth reporting and high-quality investigative about the issues that matter most to Africans.

Sur le meme sujet